Le Journal
Historique / Manifestations / Info bureau /




> Un peu d'Histoire
A Saint-Juéry, petite ville au bord du Tarn, etait installée la Société des Hauts-Fourneaux Forges et Aciéries du SAUT-du-TARN, profitant de l'énergie hydraulique de la rivière.

Un ingénieur du nom de MASSENET, oncle du célèbre musicien fut envoyé pour diriger l'installation de MARTINETS, devant servir à battre l'acier.

En 1853, 30 ans après la fondation de l'Usine, et à l'occasion de la de St-Eloi, patron des métallurgistes, Saint-Juéry etait en fête. Pas de fête sans musique, aussi les organisateurs devaient-ils faire venir de Castres une " Musique " pour animer la ville, ce qui représentait une part importante du budget de l'époque. C'est alors que les jeunes gens commissaires de la fête se demandèrent s'il ne serait pas dans leur intérêt de grouper les quelques musiciens des alentours pour fonder leur propre " Musique ", avec le soutien des usines .
Le Directeur de l'époque M.Barluet trouva le projet intéréssant et accepta de le financer. M. Massenet recruta tout ce qui pouvait ressembler à un musicien ( déjà ), pour constituer un groupe d'amateur de bonne volonté .Elle était composée essentiellement d'employés et ouvriers de la la Société des Hauts Fourneaux Forges et Aciéries du SAUT-du-TARN. M . Porrillon, de l'orchestre de l'Opéra de Paris, fût le premier Chef qui inaugura cette suite interrompue uniquement par les guerres de 1870 et 1914. Peu de temps après sa création, l'Harmonie etait reconnue comme une des " musiques " les plus importantes du département. En 1864, elle fut invitée pour participer à l'inauguration de la statue de Lapérouse, grand navigateur albigeois, au cotés de la musique de l'école de l'Artillerie de Castres. Elle connut de grands succès dans les concours musicaux, aussi bien en France qu'à l'etranger. Elle participa activement à la vie artistique de la région en animant de nombreuses manifestations.
Après 1945, la Direction de l'Usine ne voulut plus en assumer la responsabilité, elle devint alors autonome et prit le nom qu'elle porte encore aujoud'hui : Harmonie Saint-Eloi. Son financement est alors assuré par la municipalité de Saint-Juéry et une association de commercants.
Vers le milieu des années " 60 " elle traverse une crise due à un " phénomène de société " que les plus anciens ont bien connu, qui a pour effet de vider les rangs de l'orchestre.( déjà ) Les responsables décident alors de fonder une école de musique pour esperer avoir une relève quelques années plus tard. Les cours seront dispensés par des musiciens bénévoles et gratuits pour les élèves. La direction de l'école a été confiée à Gilbert Rigaud, 1° prix du Conservatoire de Toulouse, aidé dans sa tâche par deux anciens, Joseph et Vincent Barbera.
André Rigaud assure la présidence de la Société et la Direction de l'Orchestre. Malgré cela au fil des années, l'Harmonie périclite inexorablement , M.Rigaud a 80 ans, il décide alors de passer la main à un " jeune " pour essayer de remonter la pente.
A la fin des années " 80 " Michel Vabre ancien élève ,musicien et fils d'un ancien musicien de l'Harmonie prend la présidence ,recrute un nouveau Chef Jean Coutal, et propose de changer de repertoire, variétés, musique de film, jazz…etc pour " casser " l'image de marque des harmonies qui etait devenue " ringarde " au fil du temps. C'etait peut-être la solution pour remotiver les jeunes à rejoindre les rangs de l'Orchestre, et fidéliser un nouveau public.
En 1990, en plus des concerts, les responsables décident de donner un GALA à Saint-Juéry où les musiciens pourront s'exprimer pleinement en formation complète ou en petits groupes au cours de la première partie. Ce GALA est devenu le point d'orgue des manifestations. Un public nombreux y assiste chaque année. Un article de presse d'un journal local a même pour l'occasion qualifié la salle de l'Albaret de " Petit Bercy ".
Le pari est gagné, l'effectif ne cessera d'augmenter pour atteindre aujourd'hui une cinquantaine de musiciens et une moyenne d'age de 32 ans.
1999, est une date importante, l'Harmonie sort son premier CD Live, présenté sur ce site. Depuis, l'Orchestre est sous la baguette de Patrick Couffignal, Jean Coutal ne pouvant plus assumer cette tâche pour des raisons professionnelles l'éloignant de Saint-Juéry. Il a continué sur la même voie en apportant quelques nouveautés et sa touche personnelle, notamment des concerts avec la participation de chorales locales, seules ou accompagnées par l'orchestre.
Aujourd'hui, l'Harmonie est en vitesse de croisière, l'Orchestre est composé de 60 musiciens


Concerts.


> Manifestations

Sortie + repas prévue en septembre
dates définies + tard


> Infos bureau
SAISON MUSICALE 2014-2015



Reprise des répétitions le Vendredi 12 sept 2014 à 20h 30 à la salle pour la préparation du FESTIVENTARN à Réalmont

VENEZ NOMBREUX

Inscription ecole de musique les: 10, 17 et 24 sept 2014 de 14h à 19h dans les locaux HSE
Début des cours le 28 sept ou 7 oct (à confirmer)
Retour



ACCUEIL